Comment se passe une IVG médicamenteuse (Interruption Volontaire de Grossesse) ?

IVG

L’avortement est un sujet très controversé dans la société d’aujourd’hui. Beaucoup de gens pensent que cela devrait être illégal, tandis que d’autres pensent que c’est le droit de la femme de choisir. De nombreux facteurs différents doivent être pris en compte lors de la décision de se faire avorter ou non. Il s’agit notamment de l’âge du fœtus, de la santé de la mère et des circonstances dans lesquelles la grossesse s’est produite.

Qu’est ce qu’une IVG médicamenteuse ?

Un avortement médicamenteux est un type d’avortement provoqué par la prise de médicaments. Il est généralement effectué dans les neuf premières semaines de grossesse. Le médicament le plus couramment utilisé pour un avortement médicamenteux est la mifépristone, également connue sous le nom de RU-486. Ce médicament agit en bloquant l’hormone progestérone, qui est nécessaire au maintien d’une grossesse. Sans progestérone, la muqueuse de l’utérus se décompose et l’embryon est expulsé du corps. Un autre médicament, le misoprostol, peut être utilisé en association avec la mifépristone ou seul pour provoquer des contractions et expulser le contenu de l’utérus.

Les avortements médicamenteux sont sûrs et efficaces, avec un taux de réussite de plus de 95 %. Ils peuvent être effectués dans un cabinet médical ou une clinique et ne nécessitent ni anesthésie ni intervention chirurgicale.

Comment fonctionne une interruption volontaire de grossesse à partir d’un médicament ?

Une interruption volontaire de grossesse (VTOP) à partir d’un médicament est une procédure utilisée pour mettre fin à une grossesse. Les médicaments les plus couramment utilisés à cette fin sont la mifépristone et le misoprostol. La VTOP à partir d’un médicament est généralement effectuée au cours des neuf premières semaines de grossesse.

Lisez aussi :   Lunettes

La mifépristone est prise par voie orale et agit en bloquant l’hormone progestérone, qui est nécessaire au maintien d’une grossesse. Le misoprostol est ensuite pris 24 à 48 heures plus tard et provoque la contraction de l’utérus et l’expulsion du fœtus.

Le VTOP d’un médicament est majoritairement sûr et efficace, avec un taux de réussite de plus de 95 %. Cependant, comme pour toute intervention médicale, il existe certains risques. Il s’agit notamment de saignements, d’infections ou d’avortements incomplets (lorsque le fœtus n’est pas complètement expulsé).

Où acheter le médicament pour l’avortement ?

Il y a quelques endroits différents où l’on peut acheter le médicament pour l’avortement :

  • Le premier endroit serait une pharmacie. La plupart des pharmacies auront les médicaments disponibles à l’achat. Toutefois, il est important de noter que toutes les pharmacies ne vendront pas le médicament sans ordonnance d’un médecin.
  • Le deuxième endroit où l’on peut acheter le médicament pour l’avortement est auprès d’un médecin. Un médecin peut prescrire le médicament, puis le patient peut l’apporter à une pharmacie pour le faire remplir.
  • Le dernier endroit où l’on pourrait acheter le médicament pour l’avortement est à l’hôpital. Certains hôpitaux ont leurs propres pharmacies et vendent les médicaments aux patients qui en ont besoin.