L’achat de cigarettes électroniques par des mineurs : une législation en vigueur

achat mineur e cigarette

Avec l’interdiction française de la vente aux mineurs des cigarettes électroniques, il est important de comprendre les implications légales entourant cette interdiction. Quels rôles sont tenus de jouer le vendeur et l’acheteur ? Quelle peine encourt un mineur qui violation cette loi ? Aujourd’hui, nous allons examiner ce que dit la loi sur le sujet et comment elle a changé le paysage international.

Sommaire

Législation en vigueur concernant l’achat et la vente de cigarettes électroniques par des mineurs

Il est interdit aux mineurs d’acheter des puffs. Dans ce contexte, il existe une loi spécifique qui s’applique à la vente de puffs aux mineurs. Seul le vendeur sera considéré comme coupable si un puff est vendu à un mineur en violation de cette loi.

Acheter un puff à un mineur n’est pas répréhensible par la loi car il n’est pas explicitement interdit aux mineurs d’en acheter. Cependant, selon cette même loi sur les cigarettes électroniques, le vendeur a le droit et/ou l’obligation de refuser de vendre à des personnes âgées moins 18 ans.

Les e-cigarettes sont strictement interdites aux jeunes, selon la même législation sur les cigarettes électroniques. Il est important que les adultes ne fournissent pas de produits nicotinés ou tout autre type de cigarette électronique à des jeunes qui pourraient subir des dommages irréversibles. Quant aux fumeurs, ils devraient savoir que la cigarette électronique est le meilleur moyen pour mettre fin à une dépendance au tabac.

Quels sont les risques encourus par un mineur qui achète des cigarettes électroniques ?

Un mineur qui achète illégalement des produits nicotinés ou toute autre forme de cigarette électronique peut se voir infliger diverses sanctions. Ces sanctions prennent différentes formes selon le pays et le gouvernement local, mais elles peuvent inclure :

  • Retrait du droit de vote : Le retrait temporaire ou permanent du droit de vote peut être une sanction possible.
  • Paiement de taxes supplémentaires : Un mineur peut être tenu de payer des frais supplémentaires lorsqu’il est accusé d’avoir acheté illégalement des produits nicotinés.
  • Interdiction d’accès certaines activités : Selon le cas, un mineur peut perdre l’accès à certaines activités publiques.
  • Loi civile : Des amendes civiles pour manquements reckettes sont possibles entre autres.
Lisez aussi :   Découvrez la température idéale pour vapoter une cigarette électronique

En conclusion, bien que l’achat de puffs par un mineur ne soit pas explicitement interdit par la loi, il est fortement déconseillé de le faire. La loi impose une obligation de diligence pour les vendeurs afin d’empêcher un mineur d’acheter des cigarettes électroniques, et ceux-ci peuvent se voir infliger des sanctions si elles sont violées.

Face à ces constats, une seule chose est sûre : la législation autour de l’achat et de la vente de cigarettes électroniques par des mineurs est claire. Les vendeurs ont le droit de refuser de vendre aux mineurs, mais l’achat n’est pas explicitement interdit. Cela signifie que les jeunes peuvent toujours se procurer des cigarettes électroniques si elles arrivent à trouver un vendeur prêt à les servir. Il est donc important pour les parents et les responsables du bien-être des enfants d’instaurer une bonne communication avec eux afin qu’ils comprennent le danger potentiel des cigarettes électroniques et qu’ils savent ce qui est légal ou non.